Alain Brossat

French          Chinese

¡@

Né le 20/05/1946 à Villefranche-sur-Saône (Rhône)

Etudes secondaires au lycée Victor Hugo de Besançon (Doubs)

Deux années de classes préparatoires à Besançon et Lyon

Licence de philosophie en 1967 (Paris 10)

Maîtrise en philosophie en 1968 (Paris 10)

Doctorat de troisième cycle en sociologie en 1972 (Paris 8)

Enseignant au département de philosophie de Paris 8 depuis 1972 (chargé de cours)

Assistant au département de philosophie de Paris 8 depuis 1981

Habilitation à diriger les recherches en philosophie depuis 1994

Maître de conférences au département de philosophie de Paris 8 depuis 1995

Professeur au département de philosophie de Paris 8 depuis 2003

 

Activités en matière d¡¦enseignement

Enseignement essentiellement en philosophie politique et philosophie contemporaine. Les axes principaux en sont violence et politique, formes de la violence moderne, Etat(s), systèmes politiques, pouvoirs totalitaires, génocides, guerre(s) civile(s). Cet enseignement, dispensé dans tous les cycles, fait appel aux auteurs classiques, tout en faisant recours à des auteurs comme Hannah Arendt, Michel Foucault, Walter Benjamin, voire, plus récemment, G. Agamben et P. Sloterdijk. Mais il s¡¦exerce aussi à être « transfrontalier », conformément à la vocation du département de philosophie de Paris 8 ¡V une large place est accordée aux approches sociologiques (M. Halbwachs, M. Mauss, N. Elias, Z. Bauman), anthropologiques (M. Bakhtine, P. Clastres) ou historiennes (A. Corbin, P. Veyne, C. Ginzburg).

En premier cycle, l¡¦accent est porté sur l¡¦apprentissage de l¡¦écriture philosophique, par la pratique systématique de commentaires de textes écrits (travail sur les dialogues de Platon, sur la philosophie romaine). En second cycle, sont développées des problématiques ayant trait aux problèmes de la politique contemporaine. Depuis 1998 a été mis en place, en commun avec Jean-Louis Déotte, un séminaire de recherche (troisième cycle). Y ont été abordées la notion de disparition, la question de l¡¦époque et, plus récemment, l¡¦analyse filmique. Séminaire commun avec Didier Fassion (Paris XIII-Inserm) sur les questions de biopolitique, dans le cadre de la Maison des Sciences humaines de Seine-St-Denis.

Direction de maîtrises, de DEA (une douzaine par an), de doctorats (dix étudiants en thèse).

Activités d¡¦enseignement hors du département de philosophie de Paris 8 : deux semestres à l¡¦Université de Constance (RFA) en 1980, cycles de conférences dans le cadre du Forum de l¡¦IRTS de Nancy (1990-1999), participation depuis 2000 au DESU « Droits de l¡¦homme » à l¡¦Université d¡¦Evry (« démocratie, totalitarisme, génocide »). Cours dispensés à des étudiants en sciences humaines à l¡¦université d¡¦Etat de Santiago du Chili, dans le cadre d¡¦une convention entre le département de philosophie de Paris 8 et cette université ¡V sur le thème : génocides et modernité (1998). Universités d¡¦été en Roumanie (Iasi) et en Albanie (Vlora) en 2003.

 

Activités en matière de recherche

Il s¡¦agit pour l¡¦essentiel d¡¦élaborer la relation entre procès de la civilisation, pacification des mœurs et formes modernes de la domination et de la violence. Sont mobilisées et discutées les problématiques de Hannah Arendt, Michel Foucault, Norbert Elias. Il s¡¦agit d¡¦opérer des choix d¡¦objets qui, rendant poreuses les frontières entre les disciplines, nourrissent le questionnement sur la conjonction, dans les sociétés occidentales, entre pacification des relations individuelles, expansion de l¡¦hyperesthésie aux manifestations violentes, croissance continue d¡¦une culture de l¡¦immunité ¡V et concentration sans cesse accrue de capacités destructrices et exterminatrices dans des dispositifs (étatiques, militaires¡K)  situés hors de portée de toute espèce de contrôle des individus ordinaires. Ce travail de recherche s¡¦entend comme élaboration d¡¦une anthropologie des formes de violence modernes et contemporaines, dans un double rapport : aux destructions et à la criminalité intriquées à la rationalité technique, à la bureaucratisation du monde et au destin de l¡¦Etat moderne d¡¦une part, au processus continu de pacification des mœurs dans les espaces intra-étatiques, en Occident, de l¡¦autre. Il s¡¦agit, d¡¦une part, de saisir en quoi les violences totalitaires et les pratiques génocidaires constituent une bifurcation dans le temps des massacres et des exterminations, et de l¡¦autre d¡¦analyser les logiques de la sanctuarisation d¡¦espaces dans lesquels les formes de la vie se présentent comme situées hors d¡¦atteinte des fléaux anciens ¡V guerre civile, affrontements entre nations, violences émeutières, etc. C¡¦est cette dialectique d¡¦une pacification entendue à la fois comme effective et illusoire et de la concentration de la violence dans des formes constamment renouvelées et extrêmement volatiles qui est actuellement au cœur de la recherche.

 

Les ouvrages suivants s¡¦inscrivent dans cette perspective :

Le stalinisme entre histoire et mémoire (Editions de l¡¦Aube, 1991)

Les tondues, un carnaval moche (Pluriel Hachette, 1993)

Libération, fête folle (Autrement, 1994)

L¡¦Epreuve du désastre ¡V le XXème siècle et les camps (Albin Michel, 1996)

Fêtes sauvages de la démocratie (Austral, 1996)

Un communisme insupportable ¡V discours, figures, traces (L¡¦Harmattan, 1997)

Le corps de l¡¦ennemi ¡V hyperviolence et démocratie (La Fabrique, 1998)

 

La paix barbare- essais sur la politique contemporaine (L¡¦Harmattan, 2001)

Pour en finir avec la prison (La Fabrique, 2001)

La démocratie immunitaire (La Dispute, 2003)

Le Serviteur et son maître ¡V essai sur le sentiment plébéien (Editions Léo Scheer, 2003)

Ainsi que les contributions aux ouvrages suivants :

A l¡¦Est, la mémoire retrouvée (co-direction ¡V La Découverte, 1989)

Révision de l¡¦histoire ¡Vtotalitarismes, crimes et génocides nazis (Le Cerf, 1990)

L¡¦Est ¡V les mythes et les restes (co-direction ¡V Communications, 1991)

Michel Foucault ¡V les jeux de la vérité et du pouvoir (direction ¡V Presses universitaires de Nancy, 1994)

Parler des camps, penser les génocides (Albin Michel, 1999)

Faut-il s¡¦accommoder de la violence ? (Complexe, 2000)

L¡¦Epoque de la disparition (co-direction, L¡¦Harmattan, 2000)

Penser la guerre, penser la paix (Pleins Feux, 2000)

Le 17 octobre 1961- un crime d¡¦Etat à Paris (La Dispute, 2001)

La mort dissoute (co-direction, L¡¦Harmattan, 2002)

Passions et sciences humaines (PUF, 2002)

 

Postfaces :

Victor Klemperer : LTI, la langue du IIIème Reich (Albin Michel, 1996)

Paul-Louis Courier : Pamphlets (Cent Pages, 2002)

 

Articles récents

« Le jugement politique en déshérence » (Transeuropéennes, 2000)

« Prison et exception souveraine » (Drôle d¡¦Epoque, 2001)

« Exemplarité et normativité » (Temps critiques, 2001)

« Métissage culturel, différend et disparition » (Lignes, 2001)

« Culture, station assise et mobilité » (Transeuropéennes, 2001)

« La politique revisitée par les chiens » (Mana, 2001)

« L¡¦inarticulable » (Lignes, 2002)

« Immunité et condition démocratique contemporaine » (Drôle d¡¦Epoque, 2002)

« L¡¦Anesthésie » (Le Passant ordinaire, 2002)

« Mémoire et oubli ¡V une histoire de couple (Lignes, 2003)

« Boris Godounov ou le corps meurtri de la Russie » (Quasimodo, à paraître)

« Zones d¡¦attente, zones d¡¦expérimentation de l¡¦exception » (Drôle d¡¦Epoque, 2003)

 

 

Autres activités de recherche

Colloques et conférences (récents)

« Douce violence : autocontraintes et violences contemporaines » (Journée clinique organisée par l¡¦Association de Recherche Clinique du 1er secteur de Psychiatrie d¡¦Indre-et-Loire, mai 1999)

« La question du témoin » (Colloque itinérant organisé par le Centre culturel français de Santiago du Chili, le Centre culturel de la Recoleta de Buenos Aires, l¡¦UERJ de Rio de Janeiro, 1999)

« Pacification des mœurs et violences contemporaines (Forum Le Monde-La Ville du Mans, 1999)

« Le peuple absent » (Journée d¡¦étude consacrée à l¡¦œuvre de David Rousset dans le cadre du Centre de sociologie des pratiques et des représentations politiques, Paris 7, 1999)

« L¡¦exception carcérale comme manifestation de la souveraineté » (Colloque « Prisons, un état d¡¦exception permanent », organisé par le Département de sociologie, Université de Caen, novembre 2000)

« Violence politique et police du langage » (colloque Violence et politique » organisé par la revue Le Philosophoire, Collège international de Philosophie, mai 2001)

« Politiques du corps » (Carrefours de l¡¦Odéon, mars 2001)

« La notion d¡¦interculturalité » (Rencontre « Istanbul, un siècle de musique », Royaumont, juin 2001)

 

« Métamorphoses du plébéien » (Colloque « L¡¦Emancipation », Forum IRTS, Nancy, Collège international de Philosophie, Département de philosophie de Paris 8, mars 2001)

« De la parole empêchée au geste violent » (Colloque « Pouvoirs du corps », Université de Kairouan, Tunisie, novembre 2001)

« Système carcéral et société civile » (conférence, dans le cadre de la Fête internationale du livre de Forcalquier, octobre 2002)

« Prophétisme et apocalyptisme chez Ernest Coeurderoy » (Journée internationale d¡¦étude sur Ernest Coeurderoy, octobre 2002)

Organisation du colloque « Retour de la Terreur ¡V un autre régime de la politique contemporaine ? » (Université Paris 8, Collège de la Recherche, GERS, janvier 2002)

« Mémoire, oubli, vengeance » (Conférence-débat consacrée à la mémoire collective de la guerre d¡¦Algérie, organisée par l¡¦INRP, avril 2002)

« Prestiges de la puissance occulte ¡V Les Protocoles des Sages de Sion comme exemple et comme modèle » (Colloque « Autour des secrets, organisé par le Groupe de Recherche « Information, Communication, Propagandes » de l¡¦Université Nancy 2, mai 2002)

« Usages de la mémoire et de l¡¦oubli », Institut français de Varsovie, juin 2003)

« Animalité humaine et biopolitique », Journée de formation pédagogique destinée au professeurs de philosophie, Lille janvier 2003

Communication « Beccaria, l¡¦âme sensible et le bel avenir de la prison pénale », ( Séminaire « Les prisons expérimentales » animé par Philippe Artières et Pierre Lascoumes, EHESS, juin 2002)

« Résister sans pouvoir ? Réflexions à partir de Michel Foucault » (VIIIèmes Rencontres de la CRIEE, Reims, juin 2002)

« Amnistie et raison d¡¦Etat » (Journée-séminaire « Peut-on parler de la Raison d¡¦Etat ? », organisée par l¡¦association Mémoire Vérité Justice sur les assassinats politiques en France, octobre 2002)

Conférence « De l¡¦immunité » (Centre de formation aux métiers du livre, Université Paris 10, novembre 2002)

« Crime contre l¡¦humanité et guerre des mémoires » (Séminaire « Ecrire après », organisé par le Département de Lettres françaises de Paris 8, décembre 2002)

« La notion de dispositif chez Michel Foucault » (Séminaire Appareils culturels, Arts, Musées, MSH 93, janvier 2003)

Participation à la table ronde sur le livre de Zygmunt Bauman Modernité et holocauste (Librairie des Presses Universitaires de France, janvier 2003)

« Relire surveiller et punir aujourd¡¦hui », journée d¡¦étude sur Michel Foucault, Université d¡¦Amiens, janvier 2003.

 

Activités en matière d¡¦édition

 

Membre du comité de rédaction des revues Lignes et Drôle d¡¦Epoque

Membre du comité de lecture des Editions La Fabrique.

 

Activités en matière administrative

Responsable pédagogique et administratif du premier cycle du département de philosophie de Paris 8 de 1995 à 1999. Membre, titulaire puis suppléant de la commission de spécialistes en philosophie depuis 1998. Membre du conseil d¡¦administration de l¡¦Action culturelle de l¡¦Université Paris 8.

¡@

¡@

¡@

 

¡@

 

 

 

 

 

¡@